Il n'a pas peur de mourir,

Il a peur de n'être.

Dois-je me poser

Des questions ?

C'est grâce aux êtres humaines

Que vous êtes des êtres humains.

Pour aller de la Terre à la Lune

Il faut faire 400.000 km à vol d'oiseau.

Le plus dur c'est de lui trouver

Un petit scaphandre à sa taille.

J'ai découvert un moyen mathématique

De démontrer l'existence du monde :

C'est quand le nombre de débuts du monde

Est supérieur d'une unité

Au nombre de fins du monde.

Ils me disent que ça ne marchera pas.

Pourtant ça avance.

C'est donc que ça roule.

Ca énerve les gens

Quand je fais toujours des parenthèses

( Tant mieux ).

Je dis beaucoup de conneries.

J'en fais aussi.

C'est un principe chez moi :

Que ce que je dis, soit en adéquation

Avec ce que je fais.

L'escient, c'est comme l'aloi :

On sait pas trop ce que c'est,

Mais on préfère quand c'est bon.

Dans les pyramides hiérarchiques,

Les gens intéressants sont à la pointe ou à la base.

C'est-à-dire là où il n'y a plus rien à gagner,

Ou plus rien à perdre.

Vous avez un oeil critique ?

Souhaitons que l'autre soit dans un meilleur état.

On m'a raconté que de nombreux sages

Etaient morts d'une infection du doigt.

A chaque fois qu'ils le montraient au médecin,

Le médecin regardait la Lune.

J'ai fait une connerie hier ?

Promis, je ferai plus de conneries hier.

Toutes les organisations tendent à dépasser

Le seuil de complexité au delà duquel

On ne peut plus expliquer simplement

Les injustices qu'elles provoquent.

L'opinion publique est facilement manipulable.

Sa revanche est d'être difficilement prévisible.

En patois branchouille, on dit pas

Que quelqu'un est Pour ou Contre,

Mais qu'il est bien pensant

Ou politiquement incorrect.

Utilisez la langue de bois comme du gros sel,

Pour saupoudrer un discours de cas particuliers,

Ou le dissoudre dans un océan de généralités.

Les gros bonnets

Préfèrent multiplier les casquettes

Que porter le chapeau.

Je ne comprends pas

Pourquoi tout s'explique.

A défaut d'avoir des choses originales à dire,

On cherche des façons originales de les dire.

Il faut du hasard et de la nécessité :

Le hasard c'est utile pour que j'ai de la chance,

Et la nécessité ça me console

Quand j'en ai pas.

La seule chose que je reproche à la Terre

C'est de nous cacher toujours

La moitié du ciel.

Un artiste c'est quelqu'un

Qui n'a pas besoin de la réalité pour agir.

Un personnage médiatique,

C'est quelqu'un dont tous les médias

Nous expliquent qu'il est regrettable

Que tous les médias en parlent.

On reconnaît un homme de pouvoir

A ce qu'il a autant d'amis que d'ennemis,

Et que ce sont les mêmes.

Un cyclope borgne,

Il est préférable

Que l'oeil qui lui reste

Soit celui qu'il a.

Il y a tout à gagner

A faire des promesses irréalisables :

Vous trouverez facilement 

Des gens pour s'y opposer,

Et que vous pourrez ensuite tenir pour responsables

Qu'elles ne se réalisent pas.

Quand je pense qu'il y a

Une continuité de cellules vivantes jusqu'à moi

Depuis plus de trois milliards d'années,

Je me dis qu'il est presque indécent

Que je sois pas immortelle.

Dire a quelqu'un

Qu'il se débrouille comme un chef,

C'est une excellente façon de lui rappeler

Qu'il ne l'est pas.

Je me souviens toujours des gens

Qui m'ont donné un coup de main.

J'oublie très vite

Ceux qui m'ont donné des coups de pied.

La mémoire ne doit pas s'attarder

Aux membres inférieurs.

Je rêve de connaître un jour enfin

Mon quart d'heure d'anonymat.

Page : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - Bonus

Page : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - Bonus

Chais pas vous, mais moi, je m’dis  ...